La compagnie Zaï

Création de spectacles pluridisciplinaires

La compagnie Zaï est une compagnie de spectacle pluridisciplinaire, créée en 2015, et dont l’objet est la création de spectacles, tout public et jeune public ainsi que la transmission auprès des jeunes générations et des publics défavorisés.
L’ envie de faire converger nos langages est une priorité des artistes de la compagnie. Victor l'enfant sauvage, est la première création de la compagnie Zaï.
Elle est d’abord née de la rencontre des acteurs du projet Victor, dans le but d'initier des projets dans lesquels on retrouve une écriture visuelle, sonore et corporelle. Plusieurs axes de travail sont envisagés: le théâtre physique, les spectacles et performances visuelles, le mime contemporain, le clown et toute écriture corporelle croisée avec d’autres langages scéniques (illustration, création sonore, scénographie et installations scéniques, magie nouvelle, danse, théâtre, marionnette, vidéo, composition musicale acoustique et numérique, voix et chant...). Pour Arnaud Préchac, artiste associé de la compagnie, la rencontre des langages artistiques est une des composantes essentielles de ce travail, en réunissant au plateau des langages sensoriels différents, qui, à plusieurs déploient l’imaginaire sous des angles de vues différents.

 

Parmi le deuxième volet fondamental de cette compagnie, il y a la rencontre avec le jeune public et plus généralement le spectateur tout public, car un spectacle pour les enfants peut plaire aussi aux adultes, en leur donnant le droit et le moyen de se laisser emporter par l’univers sensoriel et le propos dramaturgique et narratif d'un spectacle. Au fond nous sommes tous des enfants à réveiller.

La transmission et la sensibilisation auprès des jeunes est une chose que les membres de la compagnie ont a cœur de continuer de développer. En 2014, avant que la compagnie ne soit créée, Arnaud Préchac avait été choisi pour répondre au projet CLEA (Contrat Local d'Education Artistique), projet mené par la médiathèque d’agglomération de Cambrai, l’éducation nationale, et la DRAC du Nord Pas de Calais, suite à un appel à Projet  pour une résidence de quatre mois visant à créer avec les  jeunes générations cambrésiennes (750 enfants), un “geste artistique” autour du corps et du mime (environ une trentaine de projets de mini spectacles ont été menés dans les écoles, associations, médiathèques, centres culturels et sociaux...)
http://www.clea-agglo-cambrai.com/dispositif-a-r-t-s/a-r-t-s-2014/cie-grands-m%C3%A2tins/

 Par ailleurs ils donnent regulièrement de stages aux enfants dans le cadre de leurs représentations (centres culturels, écoles et festival Mimos 2016)

 

Quant au travail de sensibilisation et de transmission auprès des publics défavorisés, la compagnie a accompagné plusieurs ateliers et créations avec Wake up Café, auprès des détenus de Nanterre, de Meaux et les détenues de Réau (théatre, expression corporelle et image de soi, adaptation d'un roman en ombres chinoises représenté à la Philharmonie, travail du masque et du jeu burlesque...). Par ailleurs, la compagnie intervient auprès des jeunes du centre d'éducation motrice de Garches.


Parmi les projets en cours de la compagnie Zaï:

 

- Victor spectacle visuel jeune public/tout public en ombres chinoises associant illustration, création sonore et théâtre physique (IVT, Théatre Blanche de Castille, Mimos IN 2016, Théâtre de l'Odyssée de Périgueux, Théâtre du funambule, théâtre de Francheville, Chuncheon MIme Festival...)

- Un duo de Clown - Couçi couça avec Marie Lamesta - spectacle tout public pour la rue et pour la scène (festival les Floréales, Festival Sème la culture, maisons de retraite, théâtre de Poissy...) voir onglet

- Un numéro visuel de 10 minutes associant Magie nouvelle, expression corporelle, et musique électronique (en cours d’écriture) avec Vincent Wüthrich. A destination des festivals de magie et lieux d’expositions visuelles ou performatives.

-  Un solo de théâtre gestuel et de marionnettes associé à la magie nouvelle